Unapei30

unapei30.frL’Association départementale des parents de personnes handicapées mentales et de leurs amis (A.D.A.P.E.I.) du Gard

L’Unapei 30 a vu le jour le 1er janvier 2011. Association à but non lucratif, elle a été fondée conformément aux dispositions de la loi 1901. L’ Unapei 30 est née de la fusion de trois associations du mouvement parental : AAPEI, ABPEI, ANAPI, gestionnaires, depuis plus de 50 ans, d’établissements et services accueillant des personnes en situation de handicap mental sur les secteurs d’Alès, Bagnols-sur-Cèze et Nîmes. Certaines personnes accueillies dans ces établissements peuvent être issues des départements limitrophes.

L’Unapei 30 est affiliée à l’UNAPEI (Union nationale des associations de parents de personnes handicapées mentales et de leurs amis), ce qui lui donne une représentation au niveau national. L’UNAPEI est reconnue d’utilité publique depuis le 30 août 1963.

Elle est également adhérente à l’URAPEI (Union régionale des associations de parents de personnes handicapées mentales et de leurs amis) où elle joue un rôle actif au sein de son conseil d’administration.

Bien que l’Unapei 30 accueille principalement des personnes en situation de handicap mental, elle a la volonté d’accompagner chacun, quel que soit son handicap, quel que soit son âge et ses difficultés sociales, dans les différentes étapes de son parcours de vie au sein de ses établissements et services.

Dans le contexte actuel d’évolution des publics, d’émergence de difficultés sociales nouvelles, de budgets et schémas plus exigeants, l’ Unapei 30 envisage son action non seulement en termes de création d’établissements, de services ou de places, mais aussi en termes de transformation, redéploiement et évolution de son offre de services dans une perspective d’adaptabilité, de créativité, d’innovation, de proximité et de souplesse. 

L’Unapei 30 a pour ambition de promouvoir une démarche continue d’amélioration de sa qualité d’accueil, de bientraitance et de protection pour répondre au plus près des besoins des personnes accueillies dans ses établissements et services. Pour atteindre cet objectif, l’Unapei 30 assure la qualification et la formation des professionnels tout au long de leur carrière.

Face à la complexité des dispositifs et de l’offre de services, l’Unapei 30 développe son action militante afin de faciliter l’accès aux droits des personnes en situation de handicap, tel que défini dans la Charte des droits et libertés de la personne accueillie.

Pour plus d'informations

 

Le Centre d’Evaluation et de Mobilisation des Aptitudes (C.E.M.A.) GUILLAUMET

L’établissement

Le CEMA, administré par l’Unapei 30, a ouvert ses portes en juin 1998, c’est un Service d’Accueil de Jour rattaché administrativement à l’ESAT St Exupéry. Le CEMA accueille 49 personnes adultes souffrant de handicap mental (45 etp) n’ayant pas ou plus à l’heure actuelle, leur place dans le monde du travail protégé, avec une orientation de type « Service d’Accueil de Jour », ou encore appelé « Foyer Occupationnel » ou « Foyer de vie » (selon la C.D.A.P.H.). Pour permettre une insertion sociale et/ou professionnelle en adéquation avec leurs capacités, nos offres de services s’appuient sur des activités d’utilité sociale, en lien avec le « milieu ordinaire » pour les aider à développer leur potentiel personnel et à trouver leur place dans la société.

Les personnes accueillies au CEMA

Ce sont essentiellement des jeunes sortant des IMPro. Pour elles, la recherche d’un accompagnement en service d’accueil de jour découle de l’impossibilité d’accéder temporairement ou définitivement au travail protégé. Les autres ont eu ou ont encore une activité en ESAT. La fatigue, l’âge ou le manque de motivation dans leur travail actuel, les amènent progressivement au CEMA pour trouver un autre rythme, une motivation et redonner une impulsion à leur vie.

Enfin certaines personnes, écartées temporairement des établissements spécialisés, souhaitant utiliser le CEMA pour s’inscrire dans une nouvelle vie sociale, voire professionnelle.

Les valeurs fortes portées par le CEMA

Quel que soit le projet de la personne, nous souhaitons développer le sentiment d’appartenance à la société civile au sens large du terme et contribuer à développer un lien social au travers d’échanges valorisants.

Nous proposons aux personnes accueillies des expériences de vie qui leur permettent ainsi par de nombreux partenariats avec des associations, entreprises, clubs sportifs, écoles… (50% d’activités extérieures) :

  • de cerner leur place au sein de la société civile
  • de développer le sentiment de contribution à la vie sociale dite "ordinaire"
  • de bénéficier d’une certaine reconnaissance
  • pour certains, de s’inscrire progressivement dans un contexte de travail protégé.